Facebook Twitter Linked In Instagram Youtube

Chirurgie thoracique


Basé à l’Hôpital général de Montréal, le programme de chirurgie thoracique de McGill est le seul à avoir reçu du ministère de la Santé la désignation de niveau 4 pour le cancer du poumon, indiquant qu’il offre le plus haut standard de soins intégrés, de recherche et de formation de la province.

Le programme fait également preuve d’un niveau élevé d’innovation, ayant adopté, entre autres, une méthode de chirurgie minimalement invasive pour le cancer du poumon et de l’œsophage.

La division de Chirurgie thoracique a connu une croissance exponentielle au cours des cinq dernières années, après que le gouvernement eut rapatrié les services à l’HGM pour l’ensemble de la région desservie par le réseau de McGill et au-delà. Le nouveau territoire desservi abrite près du tiers de la population du Québec.

Le pronostic de ces cancers est généralement assez sombre, le taux de survie après cinq ans se situant entre 15 % et 20 %. Des avancées remarquables ont cependant été réalisées dans le traitement des cancers du poumon et de l’œsophage/gastro-intestinaux au cours des dix dernières années, et les chirurgiens de l’HGM ont contribué directement à ce progrès.
Dr Lorenzo Ferri, directeur de la division de Chirurgie thoracique et directeur du Programme de chirurgie gastro-intestinale supérieure

L’HGM dispose désormais du plus important programme sur le cancer de l’œsophage au Canada et de l’un des plus grands programmes sur le cancer du poumon au pays. De nombreuses thérapies novatrices ont été intégrées pour ces deux types de cancer, permettant aux patients de récupérer plus rapidement après leur opération.

Grâce aux collectes de fonds et aux donateurs, l’HGM sera non seulement en mesure de maintenir ces services complexes pour tous les Québécois, mais également de se positionner à l’avant-garde pour le développement de nouveaux programmes de recherche.