ENTREVUES CODE ViE : Quel rôle l’HGM joue-t-il en tant que lieu d’enseignement?

Dans le cadre des célébrations du 200e anniversaire de l’Hôpital général de Montréal (HGM), la Fondation de l’Hôpital général de Montréal a lancé une série de diffusions sur le web en direct : les ENTREVUES CODE VIE. Cette série est organisée en collaboration avec le Centre universitaire de santé McGill et le Comité organisateur du 200e anniversaire de l’HGM.


 

ENTREVUES CODE ViE

Quel rôle l’HGM joue-t-il en tant que lieu d’enseignement?

Depuis 200 ans, l’HGM s’est engagé à faire évoluer les soins cliniques, l’enseignement et la recherche, en mettant toujours les besoins du patient au premier plan. S’appuyant sur l’histoire d’excellence et de travail d’équipe multidisciplinaire propres à l’HGM, ses cliniciens et ses chercheurs forment la prochaine génération de médecins, repoussent sans cesse les limites de l’innovation en médecine, et offrent aux patients des traitements innovants et améliorés, que ce soit dans le domaine de l’immonulogie reproductive, de la traumatologie, de la santé mentale, de la chirurgie ou de l’oncologie. Notre panel, composé de Dre Geneviève Genest et des sommités en médecine Dr Gold et Dre Feldman, discutera du rôle que joue l’HGM à la fois en tant qu’hôpital d’enseignement qui soutient le talent et l’innovation et en tant que berceau de nombreuses découvertes médicales, et nous donnera un aperçu de ce que nous réserve l’avenir de la médecine.

10 novembre 2021 à 16 h 30 (EN DIRECT)

Questions-réponses

 

Les ENTREVUES CODE VIE sont animées par Annie DeMelt, ancienne présentatrice de nouvelles à CTV.

Nos invités

Dr Liane FeldmanLa Dre Liane Feldman est professeure et directrice du département de chirurgie de l’Université McGill Edward W. Archibald, et chirurgienne en chef au Centre universitaire de santé McGill.

Dre Feldman s’intéresse à la chirurgie gastro-intestinale minimalement invasive. Son programme de recherche clinique axé sur le patient vise à améliorer le rétablissement et les autres conséquences de la chirurgie abdominale. Cela comprend la quantification des résultats centrés sur le patient pendant la récupération chirurgicale, l’optimisation des processus de soins périopératoires, ainsi que l’évaluation et l’amélioration de la performance opératoire grâce à la technologie. La Dre Feldman a créé un groupe multidisciplinaire au Centre universitaire de santé McGill mettant en œuvre des plans de soins périopératoires de récupération améliorée fondés sur des preuves, qui a été reconnu comme une pratique de pointe par Agrément Canada. Elle a été nommée chirurgienne itinérante James IV et a reçu le prix national de l’Association canadienne pour l’éducation médicale. Elle est membre du conseil exécutif de la Society of American Gastrointestinal and Endoscopic Surgeons (SAGES), dont elle est actuellement la présidente. Elle a joué un rôle de premier plan au sein de l’Association canadienne des chirurgiens généraux, du Fellowship Council et de l’American College of Surgeons, où elle a coprésidé le projet ERIN (Enhanced Recovery in NSQIP), qui aide les hôpitaux à mettre en œuvre des parcours de soins pour améliorer l’utilisation des ressources et les résultats.

Dre Feldman est l’auteur de plus de 300 articles, chapitres de livres et vidéos et est coéditrice de trois livres, dont le manuel de la Societé SAGES/ERAS sur la récupération améliorée en chirurgie gastro-intestinale.

 

Le Dr Phil Gold, CC, OQ, MD, PhD, FRS(C)), FRCP(C), MACP, est professeur de médecine Douglas G. Cameron et professeur de physiologie et d’oncologie à l’Université McGill. Il a été le premier directeur du Centre du cancer McGill (maintenant Goodman), président du département de médecine de McGill et médecin en chef de l’Hôpital général de Montréal. Les premières recherches du Dr Gold ont mené à la découverte et à la définition de l’antigène carcinoembryonnaire (ACE), ainsi qu’au test sanguin ACE qui a suivi. Ce fut le premier test sanguin de dépistage du cancer sanctionné d’abord par la FDA, puis au niveau international, et il reste le test le plus fréquemment utilisé dans le diagnostic et la prise en charge des patients atteints de cancer. Pour ce travail, d’autres études et ses contributions exceptionnelles en tant qu’éducateur médical, il a obtenu une reconnaissance nationale et internationale. Il a été élu au sein de nombreuses organisations prestigieuses et a reçu des prix exceptionnels tels que le E.W.R Steacie Memorial Award, le Gairdner Foundation Annual International Award (1978), le Isaak Walton Killam Award in Medicine du Conseil des Arts du Canada (1985), la National Cancer Institute of Canada R.M. Taylor (1992), la médaille Heath de l’hôpital MD Anderson (1980), le prix inaugural de la Fondation Ernest C. Manning (1982), le prix Johann-Georg-Zimmerman pour la recherche sur le cancer (1978), Medizinische Hochschule, Allemagne (1978), le prix de l’Académie des études dentaires internationales (1984), la médaille du jubilé de la reine Elizabeth II (2002) et des diplômes DSc (Honorus Causa) de plusieurs universités.

Il a été élu membre de la Société royale du Canada, de l’Académie canadienne des sciences de la santé, de l’American Society for Clinical Investigation (ASCI), de l’Association of American Physicians (AAP) et du American College of Physicians. Ses contributions exceptionnelles à l’enseignement ont été reconnues par une récompense en tant que professeur de distinction de la Faculté de médecine. Il a été honoré par son pays, sa province, sa ville et son université en étant nommé respectivement Compagnon de l’Ordre du Canada, Grand Officier de l’Ordre National du Québec, membre de l’Académie des Grands Montréalais (maintenant membre de l’Ordre de Montréal) et récipiendaire de la Médaille d’or de la Société des diplômés de l’Université McGill. Il a été le professeur itinérant Sir Arthur Sims dans le Commonwealth britannique. En 2006, la Chaire Phil Gold en médecine a été inaugurée à l’Université McGill, et le premier titulaire a été choisi en 2009. Il a été intronisé au Temple de la renommée médicale canadienne en 2010. Il a reçu le Life Time Achievement Award de l’Université McGill en octobre 2011 et le premier Global Achievement Award de la Faculté de médecine de l’Université McGill. En 2012, le Dr Gold a été intronisé membre honoraire de l’International Golden Key Society ; il a reçu le Gerald Bronfman Center Lifetime Achievement Award du département d’oncologie de l’Université McGill et la médaille du jubilé de diamant de la reine. En 2013, il a reçu le Wilder-Penfield, Prix du Québec.

 

Dre Genevieve Genest

 

Dre Geneviève Genest a obtenu son baccalauréat en microbiologie et immunologie à l’Université McGill, puis elle a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Montréal. Elle a fait sa résidence en médecine interne à l’Université Laval, son stage en allergologie et immunologie à l’Université McGill, puis son stage en immunologie de la reproduction à l’Université de Toronto. Ses intérêts cliniques et de recherche portent sur l’immunologie de la reproduction. Sur le plan clinique, avec l’aide du Dr Phil Gold, elle a mis sur pied la première clinique universitaire d’immunologie de la reproduction au Canada, qui est maintenant le centre de référence au Québec pour l’évaluation de cas complexes de patientes présentant une infertilité inexpliquée ou des pertes de grossesse récurrentes. Elle a également établi, depuis 2020, le seul programme de bourses de recherche en immunologie de la reproduction au Canada. Elle est en train d’obtenir son doctorat en médecine expérimentale. Son projet principal vise à développer un test de diagnostic pour détecter les patientes souffrant d’insuffisance reproductive à médiation immunitaire et à déterminer quelles patientes ont besoin de thérapies immunitaires pour améliorer leurs chances de concevoir ou de maintenir une grossesse. Elle espère suivre les traces du Dr Gold et devenir une clinicienne scientifique indépendante et une pionnière dans ce domaine.

Réservez votre accès pour les Entrevues Code Vie