fbpx

Herta Vodstrcil offre un don de 15 millions de dollars pour appuyer l’excellence en soins de santé


Par l’intermédiaire de la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal (HGM) ainsi que de la Fondation de l’Hôpital général juif (HGJ), la succession d’Herta Vodstrcil profite aux soins infirmiers, à la santé cardiaque, aux techniques chirurgicales, aux initiatives en santé mentale et plus encore.

L’histoire d’Herta Vodstrcil semble sortie tout droit d’un film d’Hollywood.

Elle est née en 1916, dans ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Après son mariage avec Tomas Vodstrcil, un homme issu d’une famille importante, elle a vécu à Belgrade avec son mari et leurs deux jeunes fils. Lorsque le parti nazi est arrivé au pouvoir à la fin des années 30, Hitler a envahi leur pays. Comme ils redoutaient d’être arrêtés ou de connaître un sort terrible, ils ont décidé de fuir.

Ils ont donc quitté leur pays, craignant pour leur vie. Ils ont failli être arrêtés. Lorsqu’ils ont appelé un taxi pour s’enfuir, deux voitures se sont présentées. La première était un vrai taxi; la deuxième était conduite par des membres de la Gestapo. Par chance, ils ont réussi à se réfugier en Inde, avant d’enfin pouvoir immigrer au Canada.

Herta, Tomas et leurs fils Andrew et Peter se sont finalement installés à Montréal, où Tomas a commencé à travailler dans le secteur des prestations dentaires. Fiers membres de la communauté germanique montréalaise, ils ont fait preuve d’une grande résilience malgré toutes les épreuves qu’ils ont traversées.

Herta a passé le reste de sa vie à Montréal. Bénévole dévouée au Musée des beaux-arts de Montréal, elle était aussi reconnue pour son grand talent avec les langues; elle en parlait en effet au moins une demi-douzaine. Elle est décédée en 2014, à l’âge de 98 ans. Quand son testament a été lu, la générosité remarquable de la famille a été dévoilée au grand jour : Herta Vodstrcil a en effet légué 15 millions de dollars à trois hôpitaux de Montréal, à savoir la Fondation du CUSM, la Fondation de l’HGM et la Fondation de l’HGJ, qui ont reçu chacune 5 millions de dollars. Ce don extraordinaire aura un immense impact sur les soins de santé, à Montréal et à travers la province.

 

L’héritage d’Herta Vodstrcil

Le généreux don d’Herta Vodstrcil profite aux programmes suivants :

Amélioration des soins infirmiers à l’HGM et au sein du site Glen du CUSM

Un montant de 3,7 millions de dollars de ce don soutient l’amélioration des soins infirmiers par l’intermédiaire de la formation par simulation. La formation par simulation utilise des mannequins réalistes à la fine pointe de la technologie pour apprendre au personnel infirmier à répondre à des situations d’urgence très semblables à la réalité. La formation par simulation est extrêmement importante : elle permet au personnel infirmier d’apprendre à mieux composer avec les situations stressantes et de pratiquer des interventions nécessaires à la survie dans un environnement d’apprentissage sûr avant de s’exercer sur de vrais patients.

Obtention de la reconnaissance Magnet à l’HGJ

 Un montant de 3,5 millions de dollars est utilisé pour propulser à un autre niveau les normes des soins infirmiers offerts à l’HGJ, notamment grâce au programme de reconnaissance MagnetMD. Ce prestigieux programme reconnaît les établissements de santé qui offrent des soins de qualité aux patients, qui excellent en matière de soins infirmiers et qui innovent dans la pratique professionnelle des soins infirmiers. Cette reconnaissance indique que l’hôpital a obtenu de meilleurs résultats auprès des patients et affiche une grande satisfaction du personnel infirmier au travail. Pour l’obtenir, il faut collecter un grand nombre de données et être comparé à d’autres établissements. Le processus de certification peut s’étaler sur plusieurs années. En plus des autres initiatives financées, le don d’Herta Vodstrcil aide aussi des employés de l’HGJ qui soutiennent le processus de certification, dans l’espoir de faire de l’HGJ le deuxième hôpital au Canada à obtenir la reconnaissance Magnet. 

Santé cardiaque des femmes à travers la Fondation du CUSM

Un montant de 250 000 $ a permis de créer le fonds de dotation du Programme pour la santé cardiaque des femmes (PSCF). Dirigé par une infirmière, le PSCF fournit des soins personnalisés et spécialisés visant à réduire le risque de maladie cardiaque chez les femmes. Les femmes sont suivies, et on leur propose des stratégies pour apporter des changements à leur mode de vie afin d’améliorer leur santé cardiaque. Grâce à ce fonds de dotation, le PSCF pourra désormais compter sur une source de financement régulière afin de continuer à sauver des vies.

Patient Connect : une interface pour suivre les signes vitaux, à travers la Fondation de l’HGM

L’interface Patient Connect permet de recueillir automatiquement les signes vitaux des patients hospitalisés et de les intégrer dans leur dossier numérique. En appuyant sur un bouton, les membres du personnel infirmier peuvent facilement recueillir les données des patients, ce qui leur permet de gagner du temps et de s’assurer que tous les patients dont ils s’occupent sont suivis de près. Un montant de 1 million de dollars a été accordé pour l’acquisition de cette importante technologie qui aide à optimiser le flux de travail du personnel de l’HGM et à améliorer la sécurité des patients.

Préhabilitation à la chirurgie vasculaire, par le biais de la Fondation du CUSM

Un montant de 1,3 million de dollars profite au programme de préhabilitation à la chirurgie vasculaire offert au site Glen du CUSM. La plupart des gens sont familiers avec le concept de réhabilitation, soit le processus de récupération après une chirurgie. Le Dr Kent MacKenzie et la Dre Heather Gill ont transformé ce concept pour aider les patients à améliorer leur niveau de forme physique par des exercices et un soutien nutritionnel avant de subir une chirurgie. Ce programme révolutionnaire permet aux patients de récupérer en un temps bien plus court que ce qui est normalement requis. Dans certains cas, des patients pour lesquels l’opération est trop risquée deviennent des candidats admissibles grâce à ce programme. 

Améliorer les soins aux patients en tirant parti de l’intelligence artificielle, à travers la Fondation de l’HGM

Un anévrisme aortique survient lorsque l’aorte (la grosse artère par laquelle le sang quitte le cœur) se dilate et devient plus rigide, ce qui la rend plus susceptible d’être endommagée par la pression qu’exerce le sang qui y circule. L’anévrisme aortique agit comme une bombe à retardement : il peut se rompre à tout moment, et cette rupture peut se révéler mortelle.

L’anévrisme aortique, dont la prévalence a doublé au cours des 15 dernières années, reste silencieux jusqu’à la rupture qui assombrit le pronostic vital du patient. Un montant de 500 000 $ a été accordé au Dr Kevin Lachapelle et à son équipe de recherche, lesquels tirent parti de l’intelligence artificielle (IA) pour déterminer si les patients présentent un risque élevé de rupture d’anévrisme aortique. Cette information permet à l’équipe médicale de prendre une décision informée quant à la nécessité d’une intervention chirurgicale pour ces patients. 

Innovation en chirurgie à travers la Fondation du CUSM

Un montant de 1,25 million de dollars est réparti entre plusieurs projets visant à améliorer les techniques chirurgicales et le pronostic vital des patients au site Glen du CUSM. Le financement de l’endoscopie thérapeutique permet aux gastroentérologues du CUSM d’explorer de nouvelles techniques à effraction minimale pour différentes interventions, de l’ablation de tumeurs colorectales au traitement des occlusions intestinales. Pour ce qui est de la cardiologie, la nouvelle base de données pour la chirurgie cardiaque offre une source d’information unique, aussi bien pour la réaction de chaque patient aux interventions chirurgicales que pour des données agrégées sur la façon dont l’âge, les antécédents médicaux et d’autres facteurs peuvent influencer le pronostic chirurgical.

Initiatives en santé mentale à l’HGJ

Un montant de 1,5 million de dollars a été accordé en soutien aux initiatives en santé mentale qui se multiplient à l’HGJ, y compris au Programme de thérapie axée sur les traumatismes, un programme de psychothérapie spécialisée visant à surmonter les répercussions des traumatismes vécus durant l’enfance et à l’âge adulte. À l’aide de thérapie de groupe et de thérapie individuelle, ce programme cherche à renforcer la résilience et à promouvoir le rétablissement de l’état de stress post-traumatique et de l’état de stress post-traumatique complexe, en vue de permettre aux personnes de renouer avec eux-mêmes et leurs communautés.

 

Pour de plus amples renseignements sur les dons testamentaires, veuillez communiquer avec Catherine St-André, Directrice, dons planifiés: cst-andre@mghfoundation.com

lire
La Fondation de l’Hôpital général de Montréal dévoile sa nouvelle image!
Lundi 6 mai 2024
lire
Hommage à Margery Trenholme : L’histoire d’une femme de tête et de cœur
Mardi 2 avril 2024
lire
Nouveau robot chirurgical à l’Hôpital général de Montréal
Mercredi 27 mars 2024