Facebook Twitter Linked In Instagram Youtube

Pour l’amour des soins infirmiers

À l’urgence, elles sont les premières à vous évaluer lors du triage. Dans les cliniques et départements, elles vous font passer les tests courants, prennent vos signes vitaux et vous donnent toutes les explications dont vous avez besoin.

Sur les étages, les infirmières sont les personnes que les patients hospitalisés voient le plus. Elles donnent des soins, s’occupent des analyses de sang, administrent les médicaments et aident à gérer la douleur, entre autres choses. Elles jouent un rôle essentiel dans les relations entre les patients et les médecins, que ce soit en communiquant l’information sur l’évolution de l’état du patient ou en expliquant à celui-ci les traitements que le médecin a prescrits.


La profession d’infirmière est particulière. Elle nécessite une connaissance approfondie du corps humain ainsi que des compétences psychosociales. Pour venir à bout de tout le travail qu’elles doivent accomplir dans une journée – remplir des documents, prodiguer des soins, et autres tâches connexes –, les infirmières doivent faire preuve d’organisation, d’efficacité, mais aussi de bienveillance.

Georgia Niarchos, infirmière gestionnaire à l'Hôpital général de MontréalL’infirmière gestionnaire Georgia Niarchos est un bon exemple. Elle a choisi les soins infirmiers parce qu’aider les gens lui tenait profondément à cœur et qu’elle souhaitait pouvoir les accompagner dans leurs pires moments.

« J’ai toujours su que je voulais faire une différence dans ma communauté. C’était important pour moi de trouver une façon de redonner et c’est pourquoi devenir infirmière était un choix facile. Je pense que nous offrons plus que des soins physiques; nous accompagnons nos patients et les aidons à traverser des périodes difficiles. Ça prend des aptitudes en relations humaines pour être une bonne infirmière, mais ça exige aussi beaucoup de dévouement. »

Être infirmière, c’est plus qu’un simple travail

Georgia travaille comme infirmière à l’Hôpital général de Montréal (HGM) depuis 21 ans et elle gère maintenant une équipe d’infirmières.

« Être infirmière, c’est plus qu’un simple travail. On n’arrête pas de l’être quand le quart de travail est terminé. Si je suis témoin d’un accident de la route ou si un enfant se blesse durant une partie de hockey à laquelle participe mon fils, c’est certain que je vais intervenir au besoin. Je suis Georgia, je suis une personne, mais avant toute chose, je suis infirmière. »

Lorsqu’on les questionne sur leur parcours médical, les patients qui ont eu leur lot de rendez-vous médicaux et de séjours à l’hôpital parlent souvent des infirmières qui se sont occupées d’eux. Ils sont reconnaissants des soins qu’on leur a offerts pour les aider à se rétablir. Une chose est sûre, les infirmières et infirmiers favorisent le rétablissement des patients et améliorent leur expérience durant les périodes difficiles.

En cette Journée internationale des femmes, prenons un moment pour remercier toutes les femmes de l’HGM qui, comme Georgia, consacrent leur vie à prendre soin de nos patients, de nos amis et des membres de notre famille.

lire
La santé mentale des femmes à l’honneur
Lundi 18 juin 2018
lire
Remonter à vélo
Mardi 15 mai 2018
lire
Prévoir l’imprévisible : le quotidien en salle d’opération
Vendredi 11 mai 2018