Facebook Twitter Linked In Instagram Youtube

Cardiologie


Électrophysiologie cardiaque

Cette branche de la cardiologie se concentre sur le diagnostic et le traitement des arythmies cardiaques. Dans les laboratoires, l’équipe d’électrophysiologie cardiaque procède à l’implantation de stimulateurs et de défibrillateurs cardiaques en plus d’effectuer des ablations simples et complexes pour traiter différents types d’arythmies.

Chaque année, dans le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), plus de 1 200 dispositifs cardiaques sont implantés, dont plus de 400 défibrillateurs cardioverteurs implantables (DCI) et appareils de traitement de resynchronisation cardiaque (TRC). Les équipes du service d’électrophysiologie cardiaque ont également réalisé plus de 600 études électrophysiologiques et ablations en 2016.

En plus d’effectuer des procédures en laboratoire, le service d’électrophysiologie cardiaque gère aussi des cliniques de suivi, où plus de 5 000 patients à qui on a implanté un dispositif cardiaque sont traités chaque année. Pour assurer une couverture aussi complète que possible, des électrophysiologistes sont également de garde 24 heures sur 24 durant toute l’année pour répondre aux urgences.

Au coeur de l’innovation

En juin 2017 à l’Hôpital général de Montréal, le Dr Vidal Essebag a procédé à la première implantation canadienne d’un défibrillateur thérapeutique de resynchronisation cardiaque (CRT-D) compatible avec les examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ce nouveau dispositif permet désormais aux patients de subir des examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) du corps entier en toute sécurité, ce qui n’était pas possible avec les anciens modèles.

Le programme d’électrophysiologie cardiaque du CUSM possède également un important volet de recherche incluant des études cliniques sur les options de traitement, sur les dispositifs implantables et l’ablation de cathéters.

L’électrophysiologie cardiaque est l’une des sous-spécialités connaissant la croissance la plus rapide. Les dons à la Fondation permettront d’investir en recherche et dans l’acquisition de nouvelles technologies d’électrophysiologie cardiaque, pour procurer à nos patients des soins de la plus haute qualité.
Dr Vidal Essebag, directeur du service d’électrophysiologie cardiaque

Centre de pointe sur l’analyse génétique

Un nouveau centre de cardiologie et d’analyse génétique ouvrira sous peu à l’Hôpital général de Montréal. Dirigé par la Dre Jacqueline Joza, électrophysiologiste cardiaque et spécialiste des arythmies héréditaires et par le Dr George Thanassoulis, cardiologue et épidémiologiste, le Centre aura un impact majeur dans la vie de nos patients et de leurs proches!

Des experts de la cardiologie et de la génétique chez l’adulte y seront regroupés afin d’identifier et de dépister ces conditions cardiaques héréditaires puis d’outiller les patients atteints et les membres de leur famille. Une panoplie de services y seront offerts, incluant des consultations aux patients internes et externes, des examens et de l’accompagnement génétiques, une évaluation complète des risques liés à l’historique personnel et familial, un dépistage et des traitements individualisés et, bien entendu un volet complet d’éducation.

Grâce au dépistage génétique, l’équipe du Centre souhaite que l’incident cardiaque d’une personne puisse servir à prévenir la maladie chez d’autres membres de sa famille. En effet, en identifiant le gène fautif et en procédant à un dépistage de la famille immédiate, il est possible de traiter les personnes atteintes et d’éviter ainsi de graves incidents ou même des décès.

« L’histoire de Samuël et de notre famille a été prise très au sérieux à l’Hôpital général de Montréal. La volonté de la Dre Joza de creuser toutes les pistes imaginables pour aller trouver la source du problème a probablement sauvé la vie de mes trois enfants. »

 

Pour lire la suite du témoignage de Christine, cliquez ici.