Facebook Twitter Linked In Instagram Youtube

L’HGM célèbre 10 ans d’électrophysiologie cardiaque!

Le 28 novembre, l’équipe d’électrophysiologie cardiaque a célébré le 10e anniversaire du premier laboratoire d’électrophysiologie de l’Hôpital général de Montréal (HGM).


L'équipe d'électrophysiologie cardiaque

Pendant l’événement de type vins et fromages, chacun des 88 membres de l’équipe a reçu une veste spéciale marquant son appartenance à l’équipe. Cette petite fête a été organisée pour remercier les membres de l’équipe d’électrophysiologie de leur travail et pour souligner 10 ans de progrès!

L’électrophysiologie cardiaque se concentre sur le diagnostic et le traitement des arythmies cardiaques. Il s’agit de l’une des sous-spécialités qui connaît la croissance la plus rapide dans le domaine de la cardiologie. Chaque année, dans le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), plus de 1 200 dispositifs cardiaques sont implantés, dont plus de 400 défibrillateurs cardioverteurs implantables (DCI) et appareils de traitement de resynchronisation cardiaque (TRC). En 2016, plus de 600 ablations et études électrophysiologiques ont été réalisées.

10 ans d’électrophysiologie au CUSM

Le premier laboratoire d’électrophysiologie a ouvert ses portes à l’HGM en 2007. Il était alors exploité par une très petite équipe composée des Drs Essebag et Hadjis et de deux ou trois infirmières. À cette époque, le local d’électrophysiologie était utilisé pour l’implantation de stimulateurs et de défibrillateurs cardiaques.

En 2011, un laboratoire d’électrophysiologie doté d’un équipement à la fine pointe de la technologie, dont un appareil d’imagerie biplan, a été ajouté, permettant à l’équipe d’effectuer des ablations simples et complexes pour traiter différents types d’arythmies cardiaques.

L’électrophysiologie aujourd’hui au CUSM

L’équipe comprend maintenant neuf infirmières interventionnelles, deux technologues en radiologie, une infirmière auxiliaire et deux secrétaires. Elle est appuyée par de nombreux autres intervenants, comme les technologues en électrocardiographie, le personnel du service d’échographie, les infirmières et les techniciens de la clinique de stimulateurs cardiaques, une importante équipe de recherche et quatre étudiants internationaux qui font des études postdoctorales en électrophysiologie cardiaque.

Au total, huit électrophysiologistes interventionnels travaillent au CUSM (quatre à plein temps et quatre à temps partiel) et trois salles d’intervention sont maintenant à leur disposition, soit une au site Glen et deux à l’HGM. Comme de plus en plus d’ablations cardiaques sont pratiquées chaque année, la construction d’un autre laboratoire d’électrophysiologie est prévue.

Au site Glen, les patients atteints d’insuffisance cardiaque, de malformations cardiaques congénitales ou d’arythmies complexes peuvent bénéficier d’une expertise en électrophysiologie dans des cliniques spécialisées. Une clinique de génétique cardiaque a également été mise sur pied; on y combine l’expertise de cardiologues spécialisés dans la prise en charge des arythmies cardiaques héréditaires, de généticiens médicaux et de conseillers en génétique.

Le site Glen et l’HGM comptent aussi des cliniques de suivi, où plus de 5 000 patients à qui on a implanté un dispositif cardiaque sont traités chaque année. Des électrophysiologistes du CUSM sont également de garde 24 heures sur 24 durant toute l’année pour répondre aux urgences.

 

lire
Place à la recherche!
Jeudi 4 octobre 2018
lire
Félicitations Dr Fried!
Lundi 1 octobre 2018
lire
Un air de famille
Jeudi 27 septembre 2018