Programme de reconnaissance Étoile CODE ViE – Portrait de Dr Howard Margolese


« Je considère que je peux faire une différence dans la vie des gens. J’espère sincèrement le faire. »

Dr Howard Margolese est un talentueux psychiatre portant plusieurs chapeaux au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Il est le directeur de l’Unité de psychopharmacologie clinique et thérapeutique du CUSM, le directeur du PEPP-CUSM (Programme pour évaluation et prévention de la psychose) et également le directeur du Programme de Schizophrénie du CUSM.

Avec un curriculum aussi impressionnant, ce n’est pas une surprise qu’il ait été reconnu par une Étoile CODE ViE. Les dons reçus à notre Fondation en son honneur soulignent l’importance de son travail sur ses patientes et patients.

Le Dr Margolese a commencé sa carrière dans le programme de résidence en Pharmacologie clinique et toxicologie (dont il est maintenant le directeur) du CUSM en 2001 et a toujours été présent depuis.

L’incidence des collègues sur la pratique du Dr Howard Margolese

Pourquoi avoir choisi de rester au CUSM tout au long de votre carrière ?

« J’ai toujours aimé travailler dans le département de psychiatrie. Mes collègues sont formidables. Tout le monde est compréhensif, respectueux et serviable, et nous voulons toujours de fournir d’excellents soins à nos patientes et patients. Nous avons une vision commune de la manière de traiter la psychose et la schizophrénie. La principale raison pour laquelle je suis restée est que j’aime travailler avec des personnes aussi exceptionnelles. », explique le Dr Margolese.

Par collègues, le Dr Margolese ne fait pas seulement référence aux psychiatres, mais à l’ensemble du personnel de ce service, qui privilégie une approche d’équipe dans tous ses programmes. Cette approche collaborative et interdisciplinaire mobilise, entre autres, des psychiatres, des bénéficiaires et leurs familles, des infirmières et infirmiers et des travailleuses et travailleurs sociaux.

Les raisons derrière son dévouement

Le Dr Margolese est passionné par son travail. « Je considère que je peux faire une différence dans la vie des gens. J’espère sincèrement le faire. » Au-delà de sa volonté à améliorer le bien-être de la population, il mentionne que la rétroaction est une partie importante du travail. Réagir de la bonne manière et de façon respectueuse lorsque qu’une personne n’est pas du même avis, en travaillant quand même avec elle et en ayant une attitude positive fait toute la différence.

Tout le monde a une histoire à raconter

Selon le Dr Margolese, chaque personne a sa propre histoire. « Ce que j’aime dans mon travail, c’est que même si les gens ont le même diagnostic, leurs histoires sont toujours différentes. J’aime écouter les témoignages des gens et essayer de comprendre comment ils sont arrivés jusqu’à nous. Notre objectif est de les aider, lorsqu’ils sortent de leur trajectoire de vie, à reprendre une direction positive afin qu’ils puissent atteindre leurs objectifs. »

Le conseil du Dr Margolese à toute personne souhaitant travailler en tant que psychiatre est le suivant : « Il est important d’être curieux, rigoureux, travaillant, humble et d’avoir conscience que nous n’avons pas toutes les réponses. Nous ne savons pas tout, mais nous essayons tout de même d’aider chaque personne à obtenir les meilleurs résultats possibles en fonction des connaissances dont nous disposons aujourd’hui. »

lire
Notre revue de l’année 2022
Jeudi 22 décembre 2022
lire
Programme de reconnaissance Étoile CODE ViE – Portrait de Ludovic Aubin, infirmier praticien spécialisé
Jeudi 22 décembre 2022
lire
Campagne de levée de fonds : Ouvrez les portes de l’Auditorium Osler
Jeudi 24 novembre 2022