Un nouveau système CPET pour mieux évaluer la capacité des patients à tolérer la chirurgie


Grâce au soutien des donateurs de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal, le Programme périopératoire est désormais équipé d’un nouveau système CPET, permettant d’obtenir un aperçu complet de la condition physique des patients.

C’est un fait bien connu : les opérations sont particulièrement éprouvantes pour le corps humain. Même si elles visent à régler un problème, elles s’accompagnent également de certains inconvénients, principalement attribuables au stress important que le corps doit subir pendant l’intervention.

L’épreuve d’effort cardiopulmonaire (Cardio Pulmonary Exercise Test, ou CPET) offre aux médecins et aux professionnels de la santé une vue complète des fonctions pulmonaires et cardiaques d’un patient. Dans un contexte périopératoire, ce test s’avère très utile puisqu’il permet aux chirurgiens et aux anesthésistes d’évaluer si un patient est assez en forme pour subir une intervention chirurgicale.

Dans certains cas, les patients sont trop fragiles ou leur condition physique est trop mauvaise pour qu’ils puissent recevoir l’opération dont ils ont besoin. Mais aujourd’hui, avec le programme périopératoire (POP) et l’accès accru à des outils comme le système CPET, de moins en moins de patients font face à cette situation.

Dans les semaines précédant leur opération, POP prépare les patients grâce à une approche basée sur trois piliers : l’exercice physique, la nutrition et la santé mentale. L’objectif étant de les aider à récupérer plus vite après l’intervention. Le programme permet également à certains patients d’abord considérés comme trop fragiles pour subir une opération de se mettre en forme avant le grand jour afin qu’ils puissent profiter d’un nouveau départ dans la vie.

Pour comprendre l’état d’un patient durant la période de préparation, l’équipe du POP a besoin d’instruments précis. Grâce à la générosité de nos donateurs, nous avons pu faire l’acquisition d’un nouveau système CPET, une machine permettant d’évaluer la capacité du patient à tolérer une opération.

Comment le système CPET fonctionne-t-il?

L’équipement comprend un masque et une série d’électrodes placées sur le patient et connectées à une machine qui fait le suivi de toutes les informations de la personne pendant qu’elle pratique une activité cardiovasculaire sur un tapis roulant ou un vélo stationnaire, par exemple.

Il s’agit d’une installation fixe conçue pour répondre aux standards de recherche, offrant des mesures précises et fiables. Plus particulièrement, le système évalue la réponse physiologique d’un patient à l’exercice en analysant l’échange de gaz pulmonaire, respiration par respiration, même durant l’exercice de haute intensité. Le principe est le suivant : si le corps d’un patient répond correctement à une demande accrue en oxygène lors d’une activité physique, il devrait être en mesure de tolérer le stress occasionné par la chirurgie.

Autrement dit, le système CPET fournit des informations essentielles aux équipes médicales, permettant à nos patients d’obtenir les soins vitaux dont ils ont besoin. Tout cela grâce à vous!

lire
Une médecine à distance adaptée aux patients plus âgés
Mardi 24 novembre 2020
lire
Hockey 911 : 270 000 $ pour soutenir les soins vitaux
Jeudi 19 novembre 2020
lire
Course pour les Femmes
Mardi 13 octobre 2020