Une médecine à distance adaptée aux patients plus âgés


La télémédecine faisait déjà progressivement son entrée dans le système de santé québécois avant l’arrivée de la COVID-19, mais depuis mars 2020, il va sans dire que son rythme d’implantation a connu une croissance exponentielle.

Appels téléphoniques, échanges courriel et vidéos conférence : les équipes médicales ont dû adapter leurs modes de communication afin d’être en mesure d’offrir des soins et des suivis à leurs patients tout en limitant les visites à l’hôpital.

Heureusement, cette nouvelle réalité a été en général bien accueillie par la population. Les rendez-vous à distance éliminent les déplacements, les pertes de temps dans les salles d’attente, les frais liés au transport et au stationnement en plus de diminuer grandement les risques liés à la transmission de virus dans les hôpitaux.

Pour la clientèle âgée traitée par la Division de médecine gériatrique, la télémédecine signifie aussi moins de risques de chutes lors des déplacements l’hiver, moins de demandes de transport adapté et une charge moins lourde pour les proches aidants.

Malgré tout, plusieurs freins empêchent l’utilisation de la télémédecine auprès des patients plus âgés. Plusieurs ont par exemple des troubles de surdité, ce qui rend les rendez-vous téléphoniques plus difficiles. D’autres ont de la difficulté à utiliser les nouvelles technologies et requièrent une aide extérieure pour y parvenir.

La médecine de l’avenir

Il semble fortement envisageable que la télémédecine demeure même après la pandémie, mais sous quelle forme? Sera-t-elle utilisée de manière permanente en formule hybride avec les rendez-vous en personne? Seul l’avenir nous le dira. Entretemps, une équipe de recherche du CUSM s’est donnée comme mission de développer des guides de soutien en matière de télémédecine afin de répondre aux besoins des patients âgés aux prises avec de multiples problèmes de santé, et d’appuyer les équipes médicales qui veillent sur eux.

Grâce à la bourse de recherche Helen McCall Hutchison en médecine gériatrique et au soutien de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal, la Dre Sofia Nene, résidente en médecine gériatrique et la Dre Suzanne Morin, professeure associée de médecine à McGill ont pu soumettre une proposition afin d’étudier la question. Dans un premier temps, elles sonderont, avec l’aide de leur équipe, des patients de plus de 65 ans suivis à l’Hôpital général de Montréal ainsi que dans les autres hôpitaux du CUSM, en plus de sonder leurs équipes médicales. Elles auront ainsi un meilleur aperçu de leur perception de la télémédecine et des appareils technologiques en général ainsi que des éléments freinant ou facilitant leur utilisation.

Une fois les résultats compilés et analysés, l’équipe sera en mesure de développer des outils et des guides cliniques qui accompagneront les utilisateurs à chacune des étapes de leur rendez-vous tenu via vidéoconférence. Ces outils pourront être consultés par les patients directement sur leur appareil ou celui du centre où ils sont hébergés. Des versions imprimées seront aussi offertes à ceux qui le souhaiteront. Un guide spécialement prévu pour les équipes médicales sera également publié sur l’intranet du CUSM.

Pour les patients, un meilleur accès à la télémédecine signifierait au final moins de déplacements, moins de perte de temps et de risques d’infection. Dans le meilleur des mondes, cela permettrait même une plus grande présence des proches aidants lors des rendez-vous à distances puisqu’il serait désormais possible d’assister au rendez-vous d’un proche tout en étant basé dans une autre ville ou sur un autre continent. À suivre!

La Fondation de l’Hôpital général de Montréal est fière de pouvoir soutenir des projets tels que celui-ci, ayant un impact direct sur la qualité de vie des membres de notre communauté et sur les soins qui leur sont offerts. Si vous souhaitez vous aussi faire une différence, nous vous invitons à faire un don.

lire
75 ans, c’est le nouveau 65 ans!
Mardi 6 mars 2018
lire
Aider ses patientes à devenir mères
Mardi 6 mars 2018
lire
Une question d’équilibre
Vendredi 9 mars 2018
lire
2021 : santé, réconfort et stabilité
Mercredi 13 janvier 2021
lire
Haply remporte le Défi Respirateur CODE ViE
Mardi 15 décembre 2020
lire
Vers des traitements hyper-personnalisés du cancer, grâce au soutien de nos donateurs
Vendredi 4 décembre 2020
lire
Aidez nos chercheurs à sauver des vies
Mardi 1 décembre 2020
lire
L’Urgence, centre névralgique et ressource communautaire essentielle
Vendredi 27 novembre 2020
lire
Hockey 911 : 270 000 $ pour soutenir les soins vitaux
Jeudi 19 novembre 2020
lire
Course pour les Femmes
Mardi 13 octobre 2020
lire
Soutenir la santé mentale des jeunes adultes
Mardi 22 septembre 2020
lire
Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?
Mercredi 16 septembre 2020
lire
Molson Coors Canada s’occupe du souper ce soir!
Mercredi 5 août 2020